On ne naît pas commercial… On le devient !

Nous avons récemment parlé des bénéfices de la prospection commerciale. Mais vous allez me dire que malgré ça, vous n’êtes pas commercial et que vous ne le serez jamais… Eh bien détrompez-vous !

 

Effectivement, personne ne naît commercial ; il ne tient qu’à vous de le devenir. Il vous suffit d’oublier tous les stéréotypes du « commercial type » et de ne surtout pas endosser son costume.

Mais alors quelle est la recette miracle pour y parvenir ; comment être un bon commercial ? De la rigueur, une pincée de statistiques, une bonne méthode, une dose généreuse de volonté et la conviction profonde que votre produit est celui dont a besoin votre client !

Pour aller encore plus loin, nous pouvons faire ressortir trois aspects qu’il vous faudra réunir pour devenir un bon commercial…

 

1. La personne

Il faut être soi-même. Vous êtes remarquable quand vous êtes vrai ! Il est donc nécessaire que vous soyez vraiment vous-même et que vous laissiez votre personnalité s’exprimer. Si vous endossez le costume du commercial stéréotypé, vous serez noyé dans la masse et personne ne cherchera à entendre la valeur de ce que vous avez à proposer.

 

2. L’offre

On ne doit vendre que si on est nous-même convaincu du bien-fondé de notre solution. Il faut être sûr que notre produit ou notre service est bénéfique à la situation du prospect. Si vous ne croyez pas vous-même que ce que vous proposez est utile voir nécessaire, votre discours ne pourra pas être convaincant et vous perdrez votre temps…

 

3. La démarche

Comme nous avons précisé précédemment, vendre c’est faire prendre une décision en votre faveur à votre prospect. Il faut donc lui faire tenir un raisonnement qui va l’amener à partager votre point de vue et votre conviction que son entreprise a besoin de votre solution et de vous passer une commande.

 

 

Si vous parvenez à réunir ces 3 points au sein de votre démarche commerciale alors vous pourrez considérer que vous êtes déjà, sans même plus vous en rendre compte, un commercial.

Alors maintenant n’hésitez plus et décrochez votre téléphone… Et bonne chasse avec Coefficy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *